La crise du virus

BRUXELLES, 2020

 

Vous connaissez certainement l’histoire de ce virus qui est venu s’immiscer de manière sournoise dans la vie de chacun. Celui qui portait au départ le nom d’une bière (comme beaucoup d’autres maladies soit dit en passant) et qui ensuite s’est vu jeté sur la place publique dans les pays francophones pour savoir si on devait employer le ou la pour le désigner. Quoi qu’il en soit, nous retiendrons le nom de LA Covid-19 puisque nous parlons de Coronavirus Disease (la maladie du Coronavirus).

Soit, passons les présentations. Nous sommes ici à Bruxelles, capitale belge et européenne. Le gouvernement a pris la décision de confiner sa population face à l’évolution préoccupante du virus. Nous sommes le 18 mars 2020. Les pays européens ferment petit à petit leurs économies au monde extérieur, mais également intérieur. La vie est à l’arrêt. Après plus de deux mois de confinement, les belges (tout comme beaucoup de leurs voisins) reprennent une vie on ne peut plus normal. Mais c’était sans compter sur le retour fracassant du virus. Depuis le mois de septembre, les épidémiologistes se disent à nouveau inquiets. Vous l’aurez donc compris, au moment-même où j’écris ces lignes, nous sommes sur le point de vivre pour la deuxième fois ce que personne aurait imaginé une seule seconde : un RE-confinement.